Qu’est-ce que le thé oolong ?

Les différentes origines du thé oolong

Le thé oolong ou thé wulong est en grande partie produit en Asie et notamment à Anxi dans la province chinoise du Fujian.

Bien que le thé oolong soit parfois qualifié de thé vert il est plus précisément à mi-chemin entre le thés vert qui n’est pas oxydé et le thé noir dont l’oxydation est complète.

Le oolong de Chine est le plus commun et se rapproche du thé vert. On trouve également le thé oolong en Taiwan. C’est un thé plus fort et plus corsé et se rapproche d’avantage du thé noir. Enfin et depuis peu Ceylan cultive le oolong à travers de petites productions initialement dédiées à la production de thé noir.

La fabrication du thé oolong

Pour comprendre le thé oolong, il faut d'abord comprendre la transformation du thé. Tous les thés (noir, vert, pu erh et oolong) proviennent du même théier, le Camellia sinensis.

La différence entre ce qui se retrouve dans votre tasse de thé dépend de nombreux facteurs, notamment la variété, le terroir de la plante (et la façon dont les feuilles de thé sont traitées après leur cueillette.

La cueillette

Les feuilles de thé fraichement cueillies sont intentionnellement jeter et secouées

Il s'agit d'une étape importante pour aider à initier le processus d'oxydation qui donnera aux feuilles de thé oolong leur saveur finale.

L’oxydation

 Après la cueillette les feuilles sont mises à sécher dans une pièce maintenue à une température de 22°C à 25°C avec un taux d'humidité d'environ 85%, les feuilles sont brassées constamment sous une pression de plus en plus forte permettant l'évaporation de l'eau.

 De la durée de cette opération dépend le degré d'oxydation final : une oxydation légère (de 10% à 12%) donnera des thés légers, aux saveurs végétales ; une oxydation forte allant jusqu'à 70% produira des thés plus sombres et plus fruités.

 La torréfaction

 Il s’agit de chauffer à haute température les feuilles dans des fours à tambour pendant quelques minutes. A l’issue de cette opération, la feuille n’est pas complètement sèche et reste malléable pour passer à l’étape suivante : le roulage.

 Le roulage

 Une caractéristique clé de tout oolong est sa forme. Le roulage final des feuilles de thé torréfiées et partiellement séchées définit l'aspect final et la saveur du thé.

Le tris

Une fois les feuilles de thé complètement séchées, elles sont triées en différents groupes de taille et de couleur similaires pour créer différents lots de thés similaires.

Chaque lot de thé reçoit une note différente qui évalue l'aspect visuel du thé en fonction de la proportion de feuilles entières, de feuilles brisées ou de bourgeons de thé non ouverts

Les bienfaits du thé oolong pour la santé

Maison Bourgeon vous propose trois recettes de thé oolong et vous explique les bienfaits de de ce thé vert pour la santé.

La plante utilisée pour le thé oolong est la même que celle utilisée pour fabriquer les autres types de thé. De ce fait, le thé oolong est antioxydant et aide à préserver la jeunesse des cellules de notre corps. Le thé oolong aide également à la perte de poidsen stimulantle métabolisme et en diminuant la quantité de lipides qui sont absorbés. Des recherches plus approfondies sur la théanine, un acide qui est présent dans le thé ont montré que cet acide permettait d’augmenter la vigilance et l’attention dans les premières heures à la suite de la consommation du produit. Enfin, ses nombreuses propriétés permettent également de prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Les origines et les particularités du thé bleu

En France, nous connaissons une large variété de couleur de thé, en passant par le thé blanc, le thé noir et le thé vert. Le thé bleu quant à lui est beaucoup moins répandu en France. La couleur bleue fait référence à la couleur des feuilles lors de l’infusion du thé. Le thé bleu aussi appelé thé oolong est un produit qui provient de la région de Fujian en Chine. Aujourd’hui, nous pouvons compter plus de 30 pays producteurs de thés bleus dont le Malawi et le Vietnam. Le thé bleu est différent des autres thés car il est semi-oxydé. L’oxydation des thés bleus varie entre 10 et 80% d’oxydation. Ce produit se situe donc entre le thé vert qui lui, n’est pas oxydé et le thé noir qui est lui en revanche entièrement oxyder.

Les thés bleus doivent être bien dosés et préparés afin d’être délicieux. Pour l’infusion de ce thé il faut environ 24 grammes de feuille pour deux litres d’eau. C’est-à-dire environ 3 grammes pour une tasse. Pour l’infusion il est conseillé d’avoir l’eau à une température de 80° et de laissé le thé infusé 4 à 5 minutes.